• english
  • french

Current Location : Krabi, Thailand (Google map)
Last entry date : 11 July 2008

Une chute de pierres sur la KK, quelques minutes avant que j’arrive

16 juin 08 au 24 juin 08

Il y a des motards aventuriers sur la route, mais je n’ai pas eu l’occasion de les rencontrer. Puis il y a Marc, mon compagnon de route Hollandais en Iran, qui a roulé sur la KK de Lahore jusqu’à Gilgit le 18 Juin pour me rejoindre et le motard français Yves Besançon, qui a fait pareil le jour d’après. Cela a fait 4 motards quand Lili nous a rejoint pour boire un verre. Mr Yaqoob, le patron de la maison d’hôtes Madina à Gilgit nous a fièrement dit qu’il n’avait jamais eu autant de grosses motos garées dans sa cour.

Marc s’était moqué de moi et de mes problèmes d’estomac, et puis lui aussi a eu la tourista. Il a dit que ce n’était sûrement pas dû à la nourriture qu’il avait mangé, mais plutôt dû au fait qu’il était allé chez un coiffeur pakistanais et que celui-ci lui avait mis ses doigts dans sa bouche pour pouvoir le raser de plus près… façon pakistanaise. Nous sommes tous tombés d’accord. C’était à cause des doigts du coiffeur et non pas dû aux samoosas que nous avions mangé à côté de la rivière à Gilgit.

C’était le moment de repartir. Yves est parti le 20 Juin, direction le col de Khunjerab. Le jour suivant, Marc et moi-même ont roulé quelques km ensemble, puis il est parti Nord avec Shuyun, une autre voyageuse, sur son siège arrière, direction Nord vers Khunjerab et moi je suis allé Sud, direction l’Inde. Le temps était chaud et humide sur la KK du Sud qui serpentait le long de la rapide rivière Indus en contrebas. Le paysage est spectaculaire – pas toujours facile de le voir sur les photos – et sur certaines sections, la route KK est très élevée avec la rivière Indus plus bas. Très beaux aussi, les camions colorés et décorés qui transportent et approvisionnent le long de la route KK. C’est du grand art et passion – on m’a dit que certains routiers mettaient tout leur argent durement gagné dans les décors.

Il avait plu très fort un peu plus bas sur la KK, et quand ça arrive, personne ne bouge par peur d’éboulements et de chutes de pierres – entre le temps que j’ai passé à traverser la tempête de sable à Chilas (j’ai vu des bouteilles en plastique, des papiers et des poubelles voler dans tous les sens dans la ville) et mon arrivée à Becham ce soir là, j’étais passé par un certain nombre de scènes où la boue et les rochers couvraient la KK, avec des torrents d’eau venant des montagnes.

A un endroit, j’étais le premier arrivé de mon côté, quelques minutes après que des tonnes de pierres aient glissées sur la KK et dans la rivière Indus (voir photo). Les passagers des 4 véhicules venant du côté opposé étaient déjà très occupé à enlever les pierres afin qu’ils puissent continuer leur chemin. De ce que je voyais, le danger d’un nouvel éboulement était toujours là. Ca ne gênait pas du tout les Pakistanais, et certains se tenaient carrément sur le bord de la route, sur des rochers instables. Ils devaient être habitués à ce genre de danger. Ces Indianas Jones de la KK.  Ils ont ri quand je leur ai dit que je préferais attendre un peu avant de traverser. Les petits comme les gros rochers étaient à mon goût trop méchamment inclinés sur la route, comme si certains pouvaient  à nouveau glisser vers la rivière à tout instant. Ils ont vite dégagé 30 cm du bord de la route et m’ont dit : “…tu peux traverser sans craintes maintenant … pas de problèmes … juste, ne regarde pas en bas”. Oui, j’ai déjà entendu ça avant – pas de problèmes. Donc je suis remonté sur ma moto, et pas comme les traversées de rivières précédentes, cette fois-ci, j’ai pris mon temps – lentement. Pas comme dans les films. Soulagé est le mot, quand j’ai pu traverser les quelques mètres. Je suis retourné remercier ces braves gens pour leur aide. Ils m’ont même dit qu’ils n’avaient pas besoin de moi pour les aider à enlever les rochers.

En tant que visiteur, je n’ai pas pu m’empêcher de voir que les villes sur la KK sont très chaotiques. La circulation et les gens (même les animaux) vont dans toutes les directions. Le plus flagrant était dans une petite ville juste avant Becham. Là, j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de constructions au dessus des immeubles de la route principale, sans mur de façade. Tout le monde dans la rue principale peut voir ce qu’il se passe au-dessus, à l’intérieur, par exemple chez le couturier, chez le marchand de meubles, restaurant, maisons etc… Dommage, je n’ai pas eu le temps de prendre des photos car la police locale est arrivée pour me rappeler que je créais un problème de circulation. Une foule de jeunes s’agglutinait déjà autour de ma moto.

Ainsi se termine l’histoire de la KK, après m’être régalé de ses 1000km. Je suis entré dans Rawalpindi et j’y suis resté 2 jours de plus après avoir atterri quelque part au centre ville (comme d’habitude je n’avais pas de carte de la ville), dans un hôtel de deuxième classe. Contrairement au nord du Pakistan, ici dans le sud, les femmes sont visibles dans les rues, faisant les boutiques, dans les restaurants, etc… J’ai même trouvé des restaurants de fastfoods occidentaux !

Il n’y a qu’une frontière officielle entre le Pakistan et l’Inde qui est le Wargah Pakistan / Attari Inde, près de Lahore. Et j’ai réussi à être présent à la “cérémonie de passage” très connue (en fait, comme d’habitude, je suis arrivé tard à la frontière qui venait de fermer quelques heures plus tôt, et les douaniers pakistanais étaient en train de donner des places VIP aux premiers rangs pour les étrangers). Quel idiot je fais, mais je n’ai pas compris pourquoi ces deux pays paradaient fièrement leurs danses de guerre à la cérémonie. Je suis sûr qu’il y en a beaucoup comme moi qui souhaiterait qu’il y ait moins de cérémonies et plus de facilités pour passer cette frontière !

Current Location : Bangkok, Thailand (Google map) Last entry date : 06 July 2008 Les passagers de ce van n’ont pas eu de chance avec la traversée de cette route innondée. Il y avait de forts courants d’eau venant de la montagne. 12 juin 08 au 15 juin 08 Le Pakistan a une saison très […]

Read...

Current Location : New Delhi, India (Google map) Last entry date : 03 July 2008 Vue du Mt Rakoposhi, 7788m au dessus du niveau de la mer. On peut admirer cette grande montagne depuis l’autoroute KK 10 juin 08 / 11 juin 08 Enfin je suis au col du Khunjerab (4700m d’altitude) et je regarde […]

Read...

Current Location : Dharamsala, India (Google map) Last entry date : 26 June 2008 Sur le sommet du monde pour une moto – le passage Khunjerab, 4700 mètres au dessus du niveau de la mer Du 3 juin 08 au 10 juin 08 Le 2ème jour sur la route 218, a été de loin, le […]

Read...

Current Locaton : Rawalpindi, Pakistan (Google map) Last entry date : 23 June 2008 Traversée de torrent sur la route 218 Du 31 mai 08 au 01 juin 08 Ma mini-épreuve avec les coutumes chinoises est terminée. Je me suis vite aperçu que les villes comme Korgas et Yinning semblent être énormes dans la taille […]

Read...