• english
  • french

Current Location : Johor Bahru, Malaysia (Google map)
Last entry date : 15 August 2008

Dure journée sur la plage de Maya, Ile de Phi Phi

4 juillet 08 au 12 juillet 08

Le vol de Delhi est arrivé tôt à Bangkok le 4 Juillet. Quatre jours après les premiers contacts avec un transporteur de Delhi (merci aux recommandations de MAS, agence de Delhi) et après avoir rapidement rassemblé l’argent pour payer le transport, nous voici Kuda et moi, voyageant sur le même vol pour Bangkok. Je n’aime pas prendre l’avion, mais ce vol en est un que j’ai apprécié. Pourquoi ? Comme l’entrée de la moto en Chine, faire en sorte que tous les arrangements pour ce vol se soient effectués rapidement, a été parmi les choses les plus difficiles de ce voyage.

Première chose, arrivé en Thaïlande : essayer un bol de la délicieuse soupe thaïlandaise aux nouilles et boeuf. Dès 8h00 du matin, j’ai trouvé mon chemin jusqu’à l’immense bâtiment du Cargo Thaï. Au début, je pensais que ce ne serait pas facile de récupérer ma moto sans un agent. Mais tout ce que j’ai eu à faire a été de demander poliment (par nature, les thaïlandais sont gentils et serviables) et les douaniers thaïlandais m’ont montré la marche à suivre (sourires et conseils compris). A 13h30, les documents étaient tamponnés et deux agents des cargos Thaï m’ont aidé à sortir la moto de sa caisse en bois. Lorsque les douaniers Thaïlandais m’ont dit au-revoir, c’était un grand moment de ce voyage, de savoir que j’étais arrivé dans une région familière. J’ai tapoté Kuda. Quelques semaines auparavant, la Malaisie me semblait si loin par la route, et tout d’un coup, elle est dans le coin, seulement “à quelques km” de là.

Avec moins de soucis en tête, j’ai pris mon temps pour rouler jusqu’au centre ville de Bangkok pour essayer de trouver un hôtel. Comme je demandais les directions, j’ai rencontré Mr Dung, lui-même motard, qui s’inquiétait et pensait que j’allais me perdre dans la ville. Il a donc décidé de m’aider à trouver un hôtel. Pas besoin de vous dire qu’on s’est faufilé pendant plus d’une heure trente dans les gros bouchons de Bangkok le vendredi après-midi, pour s’arrêter quand il a commencé à pleuvoir, sans le savoir, sous le porche d’un hôtel de Chinatown. Ce n’était pas un hôtel très classe, mais c’était propre, pas cher et climatisé. C’était aussi à quelques pas de la très animée Chinatown. Il y avait beaucoup de choses à manger dans le coin. C’était une autre bonne raison pour rester à Bangkok 4 jours supplémentaires – juste engraisser (et dormir) et j’aimais ça. Pas de visites touristiques pour moi, merci.

Le planning d’origine après Bangkok était d’aller Nord jusqu’à Chiang Mai, puis d’entrer au Laos et de revenir par le Cambodge. Une boucle comme celle-là demanderait 2/3 semaines ou plus (certains motards prennent 6 mois). Puisque Lydia et les enfants allaient arriver à Singapour dans 2 semaines et que j’avais encore queques arrêts en Malaisie, j’ai décidé que c’était mieux de reprogrammer le Nord de la Thaïlande, le Laos et le Cambodge pour la deuxième partie de mon voyage. Ce sont de beaux pays – pourquoi se presser ? C’est une bonne chose de ne pas avoir de planning fixe !

J’étais content quand je roulais doucement vers le sud ce 8 juillet. J’ai pris mon temps et j’ai même fait quelques détours par de petites villes ou petits villages du sud de la Thaïlande. Prenant mon temps aussi sur les plages de Krabi. Le sud de la Thaïlande me semble être un bon endroit où aller. C’est beau et accueillant (et en plus ça ne fait pas de trous dans le budget). On peut dire que j’ai apprécié le petit bonus de ce voyage ! Pourquoi se dépêcher ?

Louis Armstrong avait de bonnes raisons de chanter la chanson.

Current Location : Johor Baru, Malaysia (Google Map) Last entry date : 22 July 2008 Un jour ordinaire dans les rues en Inde 25 juin 08 au 02 juillet 08 Bien que le passage Wargah / Attari soit la frontière officielle entre le Pakistan et l’Inde, tout paraissait calme ce matin du 25 Juin. Il […]

Read...